La légende de dom Tapiau

En l’an de grâce 1775 demeura sur les terres de l’actuel Château Le Parvis un certain Dom Tapiau, moine armé de l’ordre des Templiers. Le site était très probablement une ferme dépendant directement de l’abbaye de la Sauve -Majeure située à environ 30 kilomètres de Camblanes. En quittant le village les moines ne pouvaient omettre de se prosterner dans la ravissante chapelle romane du XIème siècle de Meynac lorsqu’ils se rendaient en mission chez leur supérieur, l’abbé de La Sauve.

Le Château Le Parvis de Dom Tapiau a été construit à un endroit stratégique entre Bordeaux et La Sauve -Majeure, surplombant la Garonne sans être sur le passage des barbares ou des envahisseurs qui empruntaient le fleuve pour remonter à l’intérieur du pays.

Récemment plusieurs témoignages concordent pour affirmer que la propriété actuelle recèle des sarcophages en pierre. Des recherches sporadiques n’ont pas encore permis de les mettre au jour ; seule une très ancienne citerne à eau fut découverte lors d’investigations d’un chercheur étranger.

Vase gravé :Mission Audebert 1775 Gratum Caput. Du latin “Source Agréable”. Il fut trouvé dans la propriété en 1969.

Nous ne pouvons passer sous silence l’événement du ” parchemin ” ! En 1973, lors de la transmission de la propriété à Monsieur Pierre Reumaux, père de l’actuel exploitant, fut remis un tube en plomb contenant un parchemin bien ancien. On aurait dû y retrouver les limites de la propriété et l’emplacement de la petite nécropole ! Malheureusement l’ouverture du tube se fit très maladroitement… le choc thermique ainsi que le contact brusque avec l’air lui fut fatal… de la poussière et des siècles d’histoire et de mystères perdus à tout jamais !lacroix

D’histoire de parchemin il en fut encore question plus tard ! La version contemporaine nous ramène en l’année 1986, année où Pierre Reumaux fit emmurer sous la croix de Beylot un parchemin scellé dans un tube de plomb… Il y narre les aventures rocambolesques de cette superbe croix en ferronnerie d’art du XVII ème siècle aujourd’hui de nouveau érigée à l’angle nord de la propriété. Cela est bien sûr une autre histoire…

La légende de Dom Tapiau ne serait pas complète sans parler du puit qui a subjugué ou apeuré plusieurs générations de petits enfants : 25 mètres de profondeur, en belles pierres et toujours actif, jamais à sec mais toujours avec cette voix de Dom Tapiau venue du plus profond de la terre qui se manifeste lors de chaque fête de famille… C’est par là aussi que la légende se transmet !

le-puit-de-dom-tapiau